Un congé des Fêtes pour réfléchir

Déc 31, 2022 | Jules Burnotte, Nos athlètes

Un congé des Fêtes pour réfléchir

Sherbrooke, 31 décembre 2022 (La Tribune) –

Rapide sur ses skis, excellent avec la carabine, Jules Burnotte a fait le tour de la planète grâce au biathlon, autant en se retrouvant sur le circuit de la Coupe du monde qu’en participant aux Jeux olympiques. À Pékin, le Sherbrookois a vécu de fortes émotions il y a quelques mois, mais le début de saison n’est pas à la hauteur de ses attentes. Revenu à la maison pour la période des fêtes, Jules Burnotte admet être en réflexion, ce qui ne l’empêche pas de demeurer actif pour autant.

Bien assis dans le télésiège du Mont-Bellevue, Jules Burnotte se préparait à faire du télémark lorsqu’il a pris un instant pour rappeler La Tribune.

«Je m’en vais aux Chic-Chocs la semaine prochaine!» lance celui qui qualifie les prochains jours comme «une semaine plus légère»…

«Je voulais décrocher du biathlon et des entraînements, mais moi, j’ai besoin de bouger et je tenais aussi à me changer les idées, parce que les trois dernières semaines de compétition, ça n’allait pas comme je le voulais. Je visais un top 30 pour les premières épreuves de la saison, ce que je faisais facilement avant, et je n’ai même pas obtenu un top 60 encore cette saison. La motivation était peut-être moins là, le mental aussi.»

Comme le Championnat du monde aura lieu en février, Jules Burnotte a une sérieuse décision à prendre à la suite d’une année 2022 bien remplie.

«Je ne suis pas encore qualifié. Si je ne suis pas choisi, il n’y aura plus de dilemme. J’ai encore une passion pour mon sport, mais il y a aussi d’autres choses qui me passionnent. J’ai déjà prévu retourner à l’université en éducation physique cet hiver. Je prendrai une décision en janvier pour le biathlon. Ma place aux Mondiaux dépend des performances des autres membres de l’équipe, mais aussi de la mienne évidemment. Ce n’est pas facile de maintenir un rythme de performance et de s’entraîner sur une base aussi régulière.»

Jules Burnotte a traversé quelques épreuves lors des dernières années. Le manque de financement, les blessures, la COVID et les périodes plus creuses, côté résultat. Mais chose certaine, sa carrière internationale a commencé sur les chapeaux de roues.

«Cette fougue-là n’est plus aussi présente et ça m’attriste. C’est une pointe de nostalgie que j’ai en pensant au petit gars qui était à l’aube de quelque chose de bien. Sauf que là c’est différent, il faut l’admettre. Je prendrai du temps pendant les fêtes pour penser à tout ça!»

Jules Burnotte souhaite trouver un meilleur équilibre en réussissant à sortir ses meilleures performances lors des moments importants, comme il l’avait fait aux Jeux olympiques.

Avec l’équipe du relais masculin 4×7,5 km, le Sherbrookois avait terminé sixième, le meilleur résultat olympique de l’histoire du Canada à cette épreuve. Sa 18e position au départ groupé a également été le meilleur résultat de sa carrière lors d’une course individuelle de niveau élite.

«Je suis fier de l’avoir fait. C’est tellement un gros événement, les Jeux olympiques. Maintenant, je dois voir si mon focus est encore complètement sur le biathlon et les prochains jours à la maison me permettront de me faire une meilleure idée», résume-t-il.

Cette article est tiré du site web LATRIBUNE.CA
Auteur :  JÉRÔME GAUDREAU
Photo :  AP/Kirsty Wigglesworth
31 décembre 2022

Lisez plus de nouvelles sur Jules Burnotte

Jules Burnotte : retraité en toute honnêteté

Jules Burnotte : retraité en toute honnêteté

Après un début de saison où les résultats ont été en deçà de ses attentes, le Sherbrookois a officiellement annoncé lundi matin qu’il tirait un trait sur sa carrière d’athlète de haut niveau.

Share This